Partage et entraide

Entraide scolaire
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

Partagez | 
 

 Le progrès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Le progrès   Dim 4 Juil 2010 - 20:15

Personne, assurément, ne songe à nier de nos jours, les bienfaits que le progrès de la science et de la technique a provoqués. En effet, les connaissances se sont étendues bien au delà de ce que l'on aurait osé naguère encore rêver: l'économie a pris un essor vertigineux; les conditions de vie se sont considérablement améliorées; bien des souffrances peuvent à présent être soulagées et bien des maladies guéries; la mort elle ¬même a, en quelque sorte, reculé.
Cependant on ne croit plus à présent que la science est capable de tout expliquer ou qu'elle puisse, par elle même assurer, d'une façon générale le bonheur des hommes. D'autre part, on fait aussi remarquer que ses bienfaits ne servent pas tous et qu'ils n'existent tout compte fait, que pour une minorité de gens, groupés à peu prés uniquement dans les pays "développés" d'Europe et d'Amérique. Enfin, certains critiques vont plus loin encore. La science d'après eux , entraînerait plus de méfaits que de bienfaits et les arguments qu'ils invoquent ne laissent pas d'être impressionnants: les effets terrifiants des armes scientifiques les plus récentes et le risque de destruction qu'elles font peser sur l'humanité; l'ampleur des pollutions résultant du développement technique et les dommages irréversibles qu'elles infligent à l'environnement; le rythme inhumain imposé à la vie dans le cadre de la "société de consommation" dont l'avènement est lié à l'essor de l'économie et donc au progrès scientifique.
La seule réponse que nous pouvons faire à des accusations aussi graves est évidemment, que la science ne doit pas être tenue pour responsable de toutes les conséquences qu'on en tire. Elle n'est qu'un instrument. Son utilité ou sa nocivité dépendent en réalité de l'homme lui-même, des buts qu'il lui propose, de l'usage qu'il en fait.

Extrait de la revue : L'HISTOIRE CONTEMPORAINE. Ed. Hachette.


Je vous invite à visiter mes sites
Page : ღღ Révisons ensemble pour réussir notre Bac ღღ www.facebook.com/baccalaureat.tn
Groupe : ღღ Révisons ensemble le français ღღ https://www.facebook.com/groups/1411777565745367/


Dernière édition par Admin le Mar 11 Avr 2017 - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://partage2.forumactif.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le progrès   Dim 1 Aoû 2010 - 1:37




Il faut reconnaître qu'à la confiance et à la foi un peu naïves de nos pères dans le progrès, a succédé une inquiétude qui tourne parfois à l'angoisse. Certes, dans le domaine de l'avancement des connaissances et de la science, le bilan est extrêmement positif ; on sait, de nos jours, infiniment plus de choses, et on les sait mieux qu'il y a un siècle. Parallèlement, les frontières du monde à connaître s'éloignent sans cesse, de sorte que personne n'espère ou ne redoute plus « la mort de la science ». En même temps, les applications des connaissances peuvent donner en principe à l'homme, vis-à-vis de la nature, une indépendance, une sécurité chaque jour plus grandes. Mais dès qu'on passe du domaine de la science à celui de son utilisation et plus encore à celui du destin collectif de l'humanité, le tableau s'obscurcit dramatiquement. Même les applications pratiques des découvertes et des connaissances créent souvent des difficultés imprévues : le moteur qui doit libérer asservit en fait dans bien des cas ; la médecine guérit, mais l'allongement de l'espérance de vie pose des problèmes sérieux à la société ; l'urbanisation arrache les hommes aux rythmes et aux malédictions millénaires de la nature, mais elle sécrète des névroses individuelles et sociales qui assombrissent ses avantages. Enfin et surtout, notre temps a vu s'accomplir les plus grands massacres collectifs qu'on ait jamais connus, l'arbitraire et l'oppression n'ont jamais été aussi redoutables aux mains d'oligarchies ou de pouvoirs qui disposent de moyens techniques colossalement multipliés. Sans parler de l'explosion démographique mondiale, en face de ressources insuffisantes et, au surplus, trop souvent mal réparties et mal utilisées.

Ce monde, caractérisé par l'expansion vertigineuse des sciences et des techniques, est si différent de celui où nous avons puisé nos règles de pensée, que l'angoisse nous saisit parfois. Un monde sans paysans sera-t-il un monde meilleur ? La conquête de l'espace, quand tout reste à faire sur terre, est-elle « raisonnable » ? Le perfectionnement toujours plus poussé et à n'importe quel prix, des engins de destruction massive, est-il vraiment un progrès ? Ces questions sont tellement légitimes qu'il ne faut pas s'étonner si des formes de pensée non rationnelles, des eschatologies religieuses ou autres prospèrent plus que jamais et continuent de hanter un grand nombre de nos contemporains, parfois parmi les jeunes.

Pierre MENDES-FRANCE. (Après-demain, 1967).
Revenir en haut Aller en bas
http://partage2.forumactif.com
 
Le progrès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Actualités: Le bonheur fait des progrès dans le monde
» Le progrès
» progrès de mon boutchou
» Michel et l'AMRL en vedette dans "Le Progrès"
» Les progrès de la médecine sous le Second Empire....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Partage et entraide :: Joie de lire :: Textes-
Sauter vers: